Blaise Duboux | Art du Vin

2001

Le millésime des différences, du fruit

Rien n’est jamais pareil, rien n’est jamais acquis, tout est toujours renouvelé.

Ainsi, alors qu’en cave mûrissait un vin exceptionnel, la vigne dans son sommeil d’hiver préparait déjà les promesses de l’année à venir.

Un pied dans sa vigne, un pied dans sa cave, le vigneron préparait à la fois le futur vin et la future récolte. Ou plus justement, il soignait la vigne afin qu’elle renouvelle ses offrandes …mais il se demandait aussi comment allait se présenter l’année 2001, son climat ses températures, ses caprices….

Et quand on lui souhaitait la « Bonne Année » le vigneron y voyait plus souvent des prévisions météorologiques que d’autres présages.

Et 2001 connut des précipitations exceptionnelles, les plus fortes depuis des décennies, un mois de juillet le plus chaud de ces mêmes années, malgré la pluie, mais surtout, et pour le plus grand bien de la vigne, un mois d’octobre magnifique de soleil et de chaleur.

Le 2001 vous apparaîtra dans le fruit, expression des caractères dominants du vin, dans des arômes bien développés, en mémoire de l’année écoulée.

X